Formation à l'entrepreneuriat – intrapreneuriat

L’objectif de cette formation consiste à familiariser les étudiants de troisième année aux démarches entrepreneuriale et intrapreneuriale.

L’idée est de les aider à développer des projets innovants pendant deux mois perlés en mettant des ressources à disposition pour que, fin mars, des preuves de concept puissent être présentées en soutenance et validées par des professionnels lors de la Journée de l’Entrepreneuriat Étudiant Paris-Saclay. Chaque projet peut profiter d’un tutorat / coaching, de modules d’acquisitions de compétences orientées management de projets technologiques, participer à des salons, à des concours de pitchs..., en bénéficiant de l’écosystème de l’innovation technologique du plateau de Saclay.

« J’ai toujours souhaité monter et développer des projets. A la tête du BDE, j’ai appris à gérer une équipe de quinze personnes, à mieux communiquer et j’ai surtout développé mon leadership, » explique Guy. « Lors de ma troisième année, j’ai pu intégrer la formation qui venait d’être créée. Ce dispositif est un bon tremplin pour le monde de l’entreprenariat car il apporte les bases de connaissances nécessaires. Cela permet aussi de découvrir le monde de l’entreprise. Personnellement, ce sont surtout les cours sur les théories des organisations qui m’ont vraiment donné envie de creuser plus loin l’idée de la création d’entreprise. » Guy Pezaku (ENSTA Paris 2015), fondateur de la startup Murfy.

Trois types de projets

  • Projets autonomes 

Les étudiants se mettent dans la peau d'un entrepreneur en apprenant à contourner les obstacles et à saisir les opportunités que celui-ci rencontre à partir de leurs propres idées. Cette formation peut donner lieu à de vraies créations d’entreprises, à plus ou moins long terme après l'obtention du diplôme.

  • Projets concours 

La participation à des grands concours nationaux et internationaux affirme la dimension intrapreneuriale de la formation : être innovant et performant sous la contrainte d’un cahier des charges. Ces projets doivent intégrer les dimensions « innovation technologique » et « levée  de  fonds » pour réaliser leur prototype fonctionnel et briller en compétition (HydroContest, Shell EcoMarathon, Design & Science, ERL–EuRathlon, Coupe de France de Robotique, Saipem Talentissimo...). Ces projets-concours s’articulent naturellement avec le Projet d’Ingénieur en Équipe (PIE) de deuxième année.

  • Projets défense 

Nos liens étroits avec l’Agence d’Innovation de la Défense (Ministère des Armées) d’une part, et avec la Mission du Pilotage et de la Performance de la Gendarmerie Nationale (Ministère de l’Intérieur) d’autre part, nous conduisent également à participer à des projets intrapreneuriaux d’envergure dans le domaine de la défense et de la sécurité. Cela peut aller du développement de solutions innovantes rapidement opérationnelles à la valorisation d’un portefeuille d’innovations technologiques détenu par les institutions citées.

Contact

Didier
LEBERT
Responsable de la formation