Mon projet de recherche en 180 secondes : le palmarès

Mathilde Lemoine, Lara Couronné et Louise Lallemand sont les trois lauréates du concours du meilleur projet de recherche ENSTA Paris 2022. Eric Patarin remporte pour sa part le prix du public.

En fin de deuxième année, chaque élève ingénieur d’ENSTA Paris se doit de réaliser un projet de recherche. Ce projet prend la forme d’un stage pouvant durer jusqu’à 4 mois au sein d’équipes de recherche appartenant à des laboratoires académiques ou industriels, en France ou à l’international.

Le projet de recherche se conclut par la rédaction d’un rapport et une soutenance devant un jury. Les projets ayant recueillis les commentaires les plus élogieux de la part des encadrants peuvent prétendre au concours du meilleur projet de recherche ENSTA Paris, lequel distingue 3 lauréats au travers d’autant de prix, plus un prix du public. Les finalistes étaient cette année au nombre de 13, dont 2 en distanciel.

 

La cérémonie s’est ouverte par un mot d’accueil de Thomas Loiseleux, directeur adjoint de la formation et de la recherche d’ENSTA Paris. Après avoir rappelé que l’ingénieur ENSTA est avant tout un scientifique et que plus du quart des jeunes diplômés de l’École poursuivent en doctorat, Thomas Loiseleux a présenté les finalistes ainsi que les membres du jury, constitué d’enseignants-chercheurs et de membres du personnel des services supports d’ENSTA Paris.

Thomas Loiseleux présentant les finalistes
Thomas Loiseleux, directeur adjoint de la formation et de la recherche ENSTA Paris, présentant les finalistes

Après quoi les présentations des 13 candidats se sont enchaînées, chacun disposant de 3 minutes et d’un seul support visuel pour tenter de faire comprendre au public l’intérêt des travaux menés durant son projet de recherche.

Pendant les délibérations du jury, René Couillandre, trésorier adjoint de la SAE, Société des Amis de l’École qui assure la dotation des prix, a présenté l’historique et le rôle de l’association dans le soutien aux activités de recherche et de formation de l’ENSTA Paris.

Au terme des délibérations du jury, le premier prix a été décerné à Mathilde Lemoine pour son projet « Améliorer la propulsion par hélice en s’inspirant du vivant » réalisé au Laboratoire de physique et mécanique des milieux hétérogènes (CNRS/ESCPI).

Mathilde Lemoine recevant le premier prix des mains de Monsieur Lebreton
Mathilde Lemoine recevant le premier prix des mains de Jacques Lebreton, secrétaire de la SAE

Le deuxième prix est revenu à Lara Couronné et son projet « Des cristaux pour l’ordinateur de demain ? » mené au sein du Laboratoire d’optique appliquée (CNRS/ENSTA Paris/École polytechnique)

lara Couronne recevant le deuxième prix des mains de Thomas Loiseleux
Lara Couronne recevant le deuxième prix des mains de Thomas Loiseleux, directeur adjoint de la formation et de la recherche d'ENSTA Paris

Le troisième prix a récompensé Louise Lallemand pour son projet « traduire la vie en mathématiques », accueilli au Laboratoire de transport et mobilités de l’École Polytechnique fédérale de Lausanne.

Louise Lallemand recevant le 3e prix des mains de Raphael Del Rey
Louise Lallemand recevant le 3e prix des mains de Raphael Del Rey, directeur général des services d'ENSTA Paris

Le prix du public est allé à Éric Patarin pour « Vaincre le casino à l’aide de bandits » conduit au Laboratoire OSI de l'Institut supérieur coréen des sciences et technologies (KAIST).

Eric Patarin recevant le prix du public des mains de René Couillandre
Eric Patarin recevant le prix du public des mains de René Couillandre, trésorier adjoint de la SAE
Les lauréates et le lauréat de mon PRE en 180 secondes
Les porteurs de projets de recherche récompensés au cours de la soirée. De gauche à droite, Louise Lallemand (3e prix), Lara Couronne (2e prix), Mathilde Lemoine (1er prix) et Éric Patarin, prix du public