Les laboratoires communs et chaires à l’ENSTA Paris

Les laboratoires communs et chaires de l'ENSTA Paris ont pour objectif de faire évoluer la recherche scientifique et le métier d'ingénieur face aux nouveaux défis de l’environnement international, en réponse aux besoins émergents du monde socio-économique. Elles associent étroitement l’ENSTA Paris et des entreprises soucieuses de développer des compétences innovantes dans leur secteur.

La chaire ingénierie nucléaire

La chaire Areva / ParisTech "Ingénierie Nucléaire" (portée par l’ENSTA Paris et par Chimie ParisTech) a été signée en juin 2009 et inaugurée autour d’une conférence "Renaissance du nucléaire : quels défis pour l’enseignement supérieur et la recherche ?" le 7 décembre 2009. Catherine Césarsky, Haut-commissaire à l’énergie atomique, présidait cette soirée qui a accueilli plus de 150 personnes. Cette chaire a été renouvelée en 2015.

Les principaux objectifs de cette chaire sont :

  • Développer et assurer la pérennité d’enseignements de haut niveau, offrant une répartition équilibrée entre intervenants académiques et industriels ;
  • Accroître dans la durée l'attractivité des métiers du nucléaire en renforçant les enseignements des cycles ingénieurs et en accompagnant le master "Nuclear Energy".
  • Fournir, grâce au réseau créé entre les parties, une réponse pluridisciplinaire en matière d’enseignement, liée au développement et à la mise en œuvre de l’énergie nucléaire pour la production d’énergie.

ENSTA Paris et Chimie ParisTech mettent en commun leur expertise pour développer, dans le cadre de cette chaire créée par AREVA, une approche originale de l’ingénierie nucléaire. Cette association permet d’aborder une large palette de thématiques liées au développement des réacteurs du parc actuel et de produire des connaissances pour la mise en œuvre de nouvelles filières.

La recherche fondamentale et le développement en chimie de la séparation, en procédés, en pyrométallurgie, en matériaux pour le confinement et en modélisation permettront d’anticiper les demandes futures pour une chimie renouvelée de l’amont du cycle et une approche cycle-réacteur fondée sur la notion de recyclage pour une incinération des actinides mineurs à vie longue en réacteur.

De même les compétences en physico-chimie des surfaces, en corrosion et en métallurgie associée à l’expertise en soudure permettront l’optimisation de la chimie des circuits caloporteurs des réacteurs et, plus généralement, la prédiction de la durée de vie de structures soumises à des contraintes thermomécaniques et à l’irradiation.
La modélisation multi-échelle et l’approche théorique développées au sein des deux établissements partenaires, couplées à une expertise expérimentale sont des outils performants pour la conception et la maîtrise de procédés innovants dans une vision évolutive des concepts de réacteurs et du cycle du combustible.
 

La chaire Ingénierie des Systèmes Complexes

Cette chaire a été créée lors d'un accord d’élargissement de la  "Chaire Ingénierie des Systèmes Complexes" entre Thales, Dassault Aviation, DGA (Direction Générale de l’Armement), DCNS et trois écoles partenaires (Polytechnique, ENSTA Paris et Telecom Paris) le 7 novembre 2011.

Cette chaire fut créée initialement entre Thales et l’Ecole polytechnique en 2003. La décision a été prise en 2010 d’élargir la chaire à de nouveaux partenaires industriels, étatiques et académiques avec comme objectif de créer un enseignement et une recherche de référence en France sur le thème de l’architecture et de l’ingénierie des systèmes.

Présidée par Marko Erman – SVP Directeur Technique de Thales, la cérémonie de signature de l’accord d’élargissement de la  "Chaire Ingénierie des systèmes complexes" a eu lieu le 7 novembre 2011 au centre de Recherche de Thales à Palaiseau en présence de l’ensemble des partenaires. Cette chaire est localisée sur le plateau de Saclay, l’un des lieux majeurs en France pour l’enseignement et la recherche en Architecture et Ingénierie des Systèmes. Ce plateau accueille déjà le centre de recherche de Thales, l’École polytechnique et l'ENSTA Paris, et Telecom Paris.

En sus d’un enseignement et d’une recherche de qualité, la chaire contribuera à :  

  • Développer l’attractivité des métiers de l'architecture et de l'ingénierie des systèmes auprès des étudiants et chercheurs et ainsi mieux couvrir le besoin d’une industrie en croissance.   Développer de nouvelles thématiques de recherche en architecture et en ingénierie des systèmes complexes (développement de synergies nouvelles, financement de personnels permanents, de bourses de thèses ou de bourses post-doctorales)
  • Développer le rayonnement scientifique de la France en architecture et en modélisation des systèmes et monter de nouveaux partenariats scientifiques avec les grandes universités européennes, américaines et autres).

D’un point de vue enseignement, la chaire permettra de mettre en place les concepts fondateurs et les connaissances qui faciliteront et accéléreront  le parcours ultérieur. Elle renforcera les liens entre formation académique, recherche et expérience industrielle.

En renforçant les relations des industriels partenaires et de la Direction générale de l’armement (DGA) avec les écoles de ParisTech à Palaiseau, au sein d’une dynamique plus large de coopération sur le campus Paris-Saclay autour de l’Ingénierie des Systèmes, elle contribuera à préparer l’avenir de nos industries en assurant la formation au meilleur niveau de nos futurs architectes  et ingénieurs systèmes.

Contact

Elena
Murè
Adjointe chargée du pôle Partenariats Entreprises