Les plateformes expérimentales de l'ENSTA Paris

Nos plateformes expérimentales sur l'hydrogène et la fabrication additive répondent aux enjeux de recherche partenariale des acteurs industriels.

Plateforme pilote hydrogène

L’installation pilote pour l’hydrogène est une chaîne complète de briques technologiques innovantes permettant des études de couplage de procédés pour la production, le stockage et l’utilisation de l’hydrogène. Les appareillages sont contrôlés automatiquement à distance et peuvent être mis en œuvre indépendamment.

Concernant la production, la plateforme est équipée d’un pyrolyseur, d’un électrolyseur et d’un banc de purification par compression électrochimique.

Le pyrolyseur vise notamment à caractériser l’efficacité de la production d’hydrogène à partir de biomasse, en particulier de différentes essences de bois mais aussi de glucose ou de fructose.

Pour le stockage, la plateforme est notamment équipée de réacteurs de synthèse de matériaux poreux et de réservoirs d’hydrates de gaz synthétisés à très haute pression.

Enfin le versant utilisation met en œuvre un brûleur avec une caméra rapide haute-résolution grâce à laquelle sont mesurées des vitesses fondamentales de flamme et une pile à combustible qui convertit l’hydrogène en électricité.

thumbnail Présentation de la plateforme pilote hydrogène de l'ENSTA Paris

Plateforme additive

Le centre de fabrication additive est une plateforme technologique commune à l’École polytechnique et à l’ENSTA Paris.

Cet espace de travail est conçu autour d’une imprimante 3D métallique fonctionnant sur le principe de projection de poudre métallique fondue par laser. Il en résulte un dépôt métallique homogène et dense aux caractéristiques situées entre celles des pièces de fonderie et celles issues de la forge.

L’imprimante empile ce dépôt métallique couche après couche pour créer, réparer ou ajouter des fonctionnalités à une pièce existante depuis un fichier numérique.

Cette machine offre la possibilité de concevoir, fabriquer et optimiser de nouvelles formes de matériaux, de travailler des métaux en limite de soudabilité, de réparer des pièces endommagées ou encore d’ajouter des fonctions innovantes sur des pièces existantes, permettant alors d’atteindre des performances précédemment inaccessibles.

UME Fabrication additive
Plateforme additive Ecole polytechnique / ENSTA Paris - Crédits photos : J. Barande